Ce site utilise des cookies pour fournir une meilleure expérience de navigation. En continuant, vous acceptez l’usage de cookies de notre part. OK

Storia

 

Storia

L’Institut Culturel Italien a été institué en 1952 et est resté ouvert pendant les terribles années de la guerre civile (1975-1990). Quand Beyrouth fu divisé par la ligne verte en Beyrouth Est et Beyrouth Ouest, une succursale de l’Institut fut ouverte à Zouk Mikhael, zone à prédominance chrétienne, et une autre section informelle fut inaugurée auprès de l’Ecole Saint Élie des Pères Carmes à Tripoli. Cette présence constante a crée un climat d’estime et de confiance auprès des interlocuteurs locaux, institutionnels et non institutionnels, qui considèrent l’Institut un référant de premier plan, au-delà des simples finalités institutionnelles.
 
Le premier directeur de l’Institut Culturel Italien a été le Professeur Martino Mario Moreno (1952-1956), arabisant et fin connaisseur des traditions locales, auquel on doit entre autre une précieuse traduction du Coran en langue italienne. Cinquante ans plus tard, l’Italie a voulu en commemorer l’œuvre en lui intitulant l’Institut Culturel de Beyrouth, qui depuis le 28 octobre 2005 s’appelle Istituto Italiano di Cultura "Martino Mario Moreno".

Les Directeurs qui se sont succédés dans le temps à la tête de l’Institut Culturel Italien au Liban sont : le Prof. Martino Mario Moreno, le Prof. Mario Montuori, le Prof. Penasa, le Prof. D’Angelo, le Prof. Porsia, le Prof. Firmani, le Prof. Guerrini, le Prof. Porsia, le Prof. Butti, le Prof. Firmani, le Prof. Troili, la Prof. Wanda Grillo, le Prof. Attilio De Gasperis.
 
Le Dott. Edoardo Crisafulli en est l’actuel Directeur.
 
Depuis décembre 2005 les bureaux de l’Institut Culturel Italien ont déménagé du siège domanial de Hamra à la Chancellerie de l’Ambassade Italienne à Baabda, dans les alentours de la résidence officielle du Président de la République Libanaise.
 

L’institut agit sur tout le territoire libanais:

  • Le siège domanial situé dans Rue de Rome, Immobilière 209 Ras Beyrouth, dans le quartier très central de Hamra à Beyrouth ;
  • Le siège des cours de Tyr, actif pour le Liban Sud.

 


35